Métropole Nantes-Saint-Nazaire

Jadis rivales, Nantes et Saint-Nazaire ont choisi d’assumer leur communauté de vie et de destin pour construire un projet partagé.

Définition

Métropole organisée par deux pôles urbains, autour d’une trame verte et bleue et de l’axe de l’estuaire de la Loire.
La métropole Nantes – Saint-Nazaire est le fruit d’un projet politique visant à prendre en compte le fonctionnement des deux bassins de vie (les liens historiques et culturels, les flux économiques et les migrations des habitants entre les deux agglomérations).
La relation de concurrence entre les deux villes est illustrée par Victor Mangin en 1847, le directeur du National de l’Ouest : « Ce que Nantes doit par-dessus tout redouter, c’est que Saint-Nazaire devienne port marchand comme on en a conçu et vanté le projet. Pour que Nantes prospère, il faut que Saint-Nazaire soit son satellite et ne devienne jamais port indépendant ».
Cette concurrence s’est transformée depuis en une coopération construite avec les acteurs économiques et les collectivités territoriales

Éléments de débat

Après une période où le développement de l’estuaire passait par la consolidation du port et de l’industrie, la métropole Nantes – Saint-Nazaire s’appuie désormais à la fois sur le dynamisme économique et sur la préservation du cadre naturel exceptionnel de l’estuaire.
Etre unis permet de mieux aménager et répartir les activités sur le grand territoire et d’atteindre une taille assez visible à l’échelle européenne et internationale  ; quel sentiment d’appartenance à la métropole Nantes - Saint-Nazaire pour les habitants ?
Au quotidien les habitants se déplacent à l’intérieur de chaque aire urbaine mais également entre Nantes et Saint-Nazaire ; comment trouver des réponses adaptées à l’échelle de ce grand territoire ?

Chiffres clés

Deux bassins de vie de 800 000 habitants

  • 1966 : L’Etat, dans le cadre de sa politique d’aménagement du territoire pour la confortation de métropoles d’équilibre met en place l’OREAM (Organisation Régionale d’Etudes de l’Aire Métropolitaine Nantes - Saint-Nazaire).
  • 1989 : relance de l’ACEL, club de décideurs comprenant les responsables de Nantes, de Saint-Nazaire, de la Région des Pays de la Loire, du Conseil Général de Loire Atlantique, des CCI de Nantes et de Saint-Nazaire, du Port autonome de Nantes - Saint-Nazaire et l’Union Maritime de la Basse Loire.
  • 1999 : lancement de Métrocéane, offre tarifaire intégrée et titre intermodal. Première conférence métropolitaine sous l’égide des Maires de Nantes, Saint-Nazaire et La Baule.
  • 2001 : Création de la Communauté urbaine de Nantes et de la Communauté d’Agglomération de Saint-Nazaire (CARENE)
  • 2007 : Adoption du SCoT (57 communes, cinq intercommunalités, six en 2010). Première édition de la biennale Estuaire.
  • 2009 : la candidature de la Métropole Nantes – Saint-Nazaire obtient le titre d’EcoCité.
  • 2011 : fusion des CCI de Nantes et de Saint-Nazaire pour former la CCI Nantes - Saint-Nazaire

Les contributions

Pourquoi une métropole Nantes-St Nazaire ? Voulons-nous vivre dans une espace de aseptisé, artificialisé, pollué... Et après, ça sera la mégalopole Nantes-St-Nazaire-Rennes, en passant par Strasbourg.
Charles, Nantes, le 21/12/2010 15:03
Allons allons Charles ! Grande Métropole ça ne veut pas forcément dire mégalopole !! On peut travailler des zones d'habitat et d'activité dense et des zones totalement vierges et parfaitement naturelles dévolues à l'exploration, au loisir etc !! J'ai hate !!
Alexis, Nantes, le 04/03/2011 19:52
Quand j'entends parler de pollution majeure à l'estuaire, oui face à ma Loire nantaise je me sens solidaire de Saint Nazaire. Il s'agit bien d'un bassin de vie cohérent, qui doit être pensé et protégé dans l'intérêt de tout le département.
martiao, nantes, le 08/03/2011 15:31