Syndicat de salariés

À Nantes, le syndicalisme est fort d’une grande histoire et de F igures emblématiques : Fernand Pelloutier, Gilbert Declercq, Georges Prampart, Alexandre Hébert…

Définition

Un syndicat est une organisation regroupant des salariés volontaires qui défendent leurs intérêts (ouvriers, employés ou cadres).
Le syndicalisme français est le fruit d’une longue histoire mouvementée dont le premier acte fut sa reconnaissance officielle le 21 mars 1884 (loi Waldeck-Rousseau). Marqué par son empreinte revendicative et sa présence forte dans les bastions industriels, il tente de muter dans un paysage en profond changement (PME/PMI, développement des services…). Il est très morcelé (8 organisations à caractère confédéral), avec en France le taux d’adhésion le plus faible d’Europe (inférieur à 10  %).
Le syndicalisme nantais est très atypique : révolutionnaire, fortement marqué par la lutte des classes, par des grèves puissantes (en 1953 et 1955 dans la métallurgie, en 1968 et plus récemment en 1994 avec « les filles de Chantelle »). 

Éléments de débat


Chiffres clés

Représentation nationale (base 2009 prud’hommes et CAP/FP)
CGT : 30 % CFDT : 20 % FO : 16 % UNSA : 8 % CFTC : 7 % CGC : 6 % Solidaires : 5 % FSU : 4 % Divers : 4 % ;

Représentation en Loire-Atlantique :
CFDT et CGT : autour de 27.5 % chacune
FO : 15 % CFTC : 7 % CGC : 6 % UNSA : 7.5 % Solidaires : 6 % FSU : 3 % Divers : 0.5 % 

Les contributions

"trop peu de syndiqués dans des rues ou il n'y a même plus de pavés! 
Marc, nantes, le 07/02/2011 21:05
"trop peu de syndiqués dans des rues ou il n'y a même plus de pavés! "
Marc, nantes, le 07/02/2011 21:05