Trame verte et bleue

La haute couture version nature…

Définition

La « trame verte et bleue » est un outil de préservation et de restauration de la biodiversité.
Il s’agit de (re)constituer un réseau d’échanges cohérent pour que les espèces animales et végétales puissent communiquer, circuler, s’alimenter, se reproduire … assurer leur survie.
La trame verte et bleue est composée de deux éléments : la trame verte des espaces protégés et des territoires assurant le lien entre ces espaces  ; la trame bleue correspondante, pour les eaux de surface et les écosystèmes associés (marais, zones humides…).

Éléments de débat

Si ce principe fait l’unanimité, au niveau national et au niveau local, il reste à concevoir une ville qui respecte cette vision, intégrant les contraintes liées aux activités urbaines ou économiques. Ainsi, les infrastructures routières et ferroviaires cassent souvent le lien entre espaces naturels.
Quels aménagements, ou quels équipements nouveaux pour tenter de préserver ou de recréer ces continuités  ?
De même, l’activité agricole s’organise dans l’espace : est-elle favorable ou défavorable à la continuité écologique entre les grands ensembles naturels  ?