Transport collectif

Lieu de mélanges où se rencontrent entre deux stations, deux gares, deux aéroports… des impatients, des lecteurs de presse, des hommes pressés, des discrets, des téléphones indiscrets, des alpinistes suspendus, des contorsionnistes, des contemplatifs en fauteuil, des jeunes en révision de dernière minute, des retraités agiles…

Définition

Dans les airs, sur la mer, sous terre, sur la terre, sur la route, sur des rails, un jour dans l’espace… le transport collectif, ou transport en commun, consiste à transporter plusieurs personnes ensemble sur un même trajet.
Dans les politiques de déplacement de l’agglomération nantaise, le transport collectif a constamment occupé une place de premier choix, portant toujours dans son sillage la volonté d’être un « trait d’union social » entre les différents quartiers et secteurs desservis, appuyé sur une tarification attractive, « solidaire ».

Éléments de débat

Le transport en commun joue… collectif.
Dans l’agglomération, les transports collectifs urbains sont organisés par Nantes Métropole. Dans l’aire urbaine de Nantes, interviennent également le Conseil général de Loire-Atlantique pour les transports collectifs non urbains (réseau Lila) et la Région des Pays de la Loire pour les transports ferroviaires régionaux (TER).
À ces « autorités organisatrices de transports » (AOT), il faut ajouter l’État, qui a en charge les autoroutes, les routes nationales et les lignes ferroviaires d’intérêt national.
Longtemps les unes à côté des autres, les AOT travaillent aujourd’hui pour une meilleure complémentarité de la desserte d’équipements, de zones d’habitats et d’activités, dans et au-delà de l’agglomération. 

Créer « le cocktail de la mobilité ». L’utilisation des transports collectifs connaît de fortes disparités entre les territoires de l’aire urbaine de Nantes. En milieu urbain et urbain dense, il est privilégié. Dans les quartiers périurbains et les zones rurales, il reste majoritairement le mode de transport des jeunes et de ceux qui n’ont pas de voiture. Il faut dorénavant faciliter l’accès de ces zones aux transports collectifs, en organisant le passage d’un mode à l’autre, le « cocktail de la mobilité ».
Priorité à l’innovation. Si aujourd’hui les transports collectifs en site propre tirent leur épingle du jeu, les bus et cars restent soumis aux mêmes aléas que les automobiles en cas de congestion. Il faut inventer de nouveaux usages des routes, imaginer un rôle quotidien élargi pour le ferroviaire sans que les gares ne soient source d’un nouvel éloignement des habitants, explorer les apports des nouvelles technologies de communication et autres réseaux sociaux.
Stratégie urbaine et déplacements. Se déplacer et habiter ne peuvent plus être dissociés, pour proposer de nouvelles solutions allant au-delà de la seule offre de moyens de déplacements. L’étroite interaction entre l’urbanisation et la façon de nous déplacer souligne le besoin d’une politique qui mène de front transport et urbanisme, en respectant les échelles de vies : proximité, autour des pôles urbains, entre ces pôles…

Chiffres clés

Dans l’agglomération

  • le réseau urbain compte 3 lignes de tramway (42 km), 1 ligne de busway (7 km), 60 lignes de bus, 1 service spécifique pour les personnes à mobilité réduite, 1 navette fluviale
  • 115 millions : nombre de voyages en progression de + 4 à 5 % par an
  • + 130 % : fréquentation du réseau Lila entre 2006 et 2009
  • + 26  % : croissance de l’offre du réseau TER entre 2000 et 2009
  • intégration tarifaire : un même titre de transport pour les réseaux Tan/TER, Tan/Lila, Tan/TER/Lila. tarification combinée en fonction de secteurs de déplacements (Métrocéane)
  •  à partir du premier kilomètre domicile/travail, le transport collectif est le mode motorisé le plus économique.
  • 15 % : part de marché des transports collectifs à Nantes Métropole (11  % en moyenne dans les 14 agglomérations françaises de plus de 300 000 habitants)

Les contributions

Les transports collectifs à Nantes sont dans l'ensemble plutôt de bonne qualité mais pourrait devenir mieux si l'on structure bien le réseau. Outre les problèmes d'argent et techniques (qui peuvent toujours être réglés), certain choix de TCSP me paraisse aberrant comme la ligne 4 de BusWay qui est axe majeur de l'agglomération nantaise du faite qu'elle emprunte un axe de pont; il aurait été plus judicieux de mettre en circulation un tramway même si cela aurait mis plus de temps. Résultat, le BusWay est entièrement saturé même en renforçant la ligne année après année. Prenons exemple sur une ville comme Strasbourg qui avec ses influences allemandes n’hésite pas à créer un véritable réseau maillé de tramway avec actuellement 6 lignes de tramways. D'ici 20 ans, je vois la ligne 4 passer en tramway ainsi que la création d'une rocade tramway et un réseau structurant BusWay et/ou Chronobus plus performant. Le développent des transports interurbains est aussi important que l'urbain du faite que beaucoup de monde ne peuvent plus habiter Nantes et s'installe dans les communes avoisinnantes. Pour cela il faudrait développer le réseau Lila ainsi que le réseau TER pour obtenir une meilleur desserte et une meilleur offre de fréquence.
Arthur, Nantes, le 13/12/2010 20:45
Je suis d'accord sur le développement du TER et de Lila, mais il faut en parallèle maîtriser l'étalement urbain (car au passage, il réduit petit à petit nos surfaces agricoles). Un gros point noir de mon point de vue sur le réseau actuel : les fréquences de passage en dehors des heures de pointe : - Le soir, un tram toutes les 30 minutes, et qui s'arrête à minuit ou une heure, sauf le samedi ! Résultat, les gens continuent de prendre leur voiture pour sortir. - Autre cas : changement d'horaires pendant les vacances scolaires : pour convaincre les salariés d'abandonner leur voiture, il faut que le réseau soit plus adapté à leur quotidien; et je ne trouve pas pire que de devoir changer mes habitudes horaires, en tant que salariée à temps plein, pendant 15 jours, pour choper le bus à l'heure ! Conclusion : ma voiture reprend du service à chaque vacances (et ne me dites pas qu'il est facile de changer ses habitudes horaires...). - 3ème exemple : les lignes express qui ne circulent pas dans la journée, ni le week-end ! En résumé, si les banlieusards que nous sommes souhaitons aller "en ville" le week-end, il faut encore sortir la voiture (ou bien, prendre le bus normal, mais le calcul est vite fait en terme de temps, on multiplie souvent par deux, d'autant que les bus du week-end sont également rares). Je comprends alors que de nombreux couëronnais par exemple préfèrent se rendre à Atlantis, mais les animations qu'on y trouve ont bizarrement un caractère plus commercial que celles plus culturelles que peut offrir la ville de Nantes. Et une ligne express serait plus appréciée si elle nous laissait le temps de déposer nos enfants à l'école sans passer par la case périscolaire, mais non, dernier départ de Couëron : 8h30... Voilà donc quelques orientations pour l'avenir : rapprocher les gens de leur lieu de travail, ou bien leur fournir des services de transport collectif mieux adaptés à leurs contraintes quotidiennes. Je salue au passage les progrès réalisés depuis plusieurs années (P+R, lignes Express, ligne 4, plan de mobilité...) mais on a encore du chemin... Un dernier point : il faut développer les services disponibles sur les smartphones, pour offrir une meilleur visibilité de l'offre de transport. C'est un vrai casse-tête pour voir ses horaires de bus (petite amélioration tout de même avec l'espace personnalisé), sans parler de l'aspect itinéraire... Et à quand les alertes SMS pour être averti immédiatement d'un problème (de neige par exemple) sur sa ligne ? On paye pour nos transports, on peut donc exiger encore plus de services :)
Alice, Couëron, le 23/12/2010 16:18
Bonjour Nouvelle venue sur Nantes, j'ai découvert ce site par les panneaux publicitaires dans la rue. Je n'ai pas de voiture, et je suis quand même surprise de 2 choses ici à Nantes : La communication de la municipalité sur la qualité de ses transports, à l'entendre elle est la meilleure du monde, mais la dichotomie observée entre la communication et la réalité est quand assez surprenante. Je m'explique, avec un service de bus qui s'arrête entre 20H00 et 20H30 dans une ville de cette taille alors que plein de petites villes font mieux, un service au rabais le dimanche et jours fériés, pratiquement sans bus avec un service toutes les heures et des correspondances forcées avec le tramway ou vers le centre-ville faisant perdre encore plus de temps, un tramway toutes les 30 mn le soir, des horaires dignes des périodes de restriction pendant les vacances scolaires, il y a des gens qui travaillent encore pendant les vacances, dingue non ? Vous ne le saviez pas ? .... j'ai du mal à comprendre comment les élus peuvent avoir une telle communication (je l'ai lu dans le petit journal) et encore croire que les gens ne savent pas comment c'est ailleurs ?? D'autant plus que visiblement d'après mes observations, beaucoup de nantais sont en fait des néo-nantais comme moi. Alors pour une ville demain, ça serait bien que le services de transports urbains soient nettement améliorés ici à Nantes et avant 2030 tant qu'à faire ... Ce n'est pas demain qu'ils seront nécessaire, c'est tout de suite, surtout avec le coût du pétrole qui augmente et surtout si on veut encourager les gens à les utiliser ... Pour qu'ils soient utilisés encore faut-il qu'ils fussent efficaces. La ville du tramway me semble un peu dépassée de nos jours ...
Carine, Nantes, le 14/06/2011 16:59

Bonjour J'habite entre Nantes et Rennes et je suis amené à effectuer régulièrement la navette entre les 2 villes. Très sincèrement, le réseau de transports ici à Nantes est assez mauvais en comparaison de ce qui est offert eux rennais ! Par exemple, les lignes de bus dans la journée, à part quelques lignes fortes avec beaucoup de bus, la majorité des lignes sont très peu desservies avec des temps d'attente de l'ordre de 15 à 20 mn voir plus. Les lignes de bus de Nantes ont la fâcheuse tendance de sillonner toutes les rues une par une dans chaque quartier traverser et ça fait perdre énormément de temps au lieu de faire des itinéraires plus directs avec plus de lignes. Chaque année, pleins de lignes sont supprimées, des correspondances rendues obligatoires alors qu'auparavant les trajets étaient directs … La périphérie très mal desservie et ce de manière très irrégulière suivant les communes et totalement indépendamment de la population en plus ! Le service qui s'arrête entre 20H et 20H30 sur toutes les lignes, pour être remplacé tardivement par un espèce de réseau compliqué et pas pratiquement avec un bus par heure seulement ! le dimanche toutes les lignes sont modifiées et peu desservies rendant plus compliqué les correspondances et les trajets encore plus longs malgré la circulation plus faible …. Les vacances scolaires, plus de bus pour aller travailler ….. Un bus loupé en période de vacance scolaire et c'est 20 mn d'attente pour le prochain sur des lignes desservies à 10 mn en période normale ! Résultat on va plus vite à pieds que d'attendre ! Mais je ne paye pas un abonnement de transports pour aller à pieds …. Toutes les lignes obligent à passer par le centre-ville même si on a rien à y faire ! Et encore plus le dimanche et obligatoire le soir ! Le tramway qui circulent toutes les 30 mn le soir ! le dimanche toutes les 15 mn ….. Maintenant à Rennes, déjà les lignes sont mieux desservies avec des fréquences plus fortes, tous les jours même le dimanche. Le réseau n'est d'ailleurs pas complètement changé pour la desserte du dimanche. Les lignes de bus circulent jusqu'à 23H00 voir 0H30 voir même 1H tous les jours, et même sur les communes de la périphérie. Le vendredi et le samedi toutes les communes ont un service étendu jusqu'à 0H30 ou 1H même si il n'y a que 2000 habitants. Ça va de un bus toutes les 20 mn à 1 H suivant les lignes. Et le dimanche les lignes principales ont un bus toutes les 15 à 20 mn … Nous avons même une ligne qui circule toute la nuit le jeudi vendredi et samedi. Nous avons des lignes de bus partout, elles ne sont pas tortueuses avec des parcours compliquées pour faire des économies comme à Nantes, je pense, et il n'est pas nécessaire de toujours passer par le centre ! Encore mieux, les communes de la périphérie sont toutes reliées entre elles avec des lignes qui circulent en heure de pointe permettant d'aller travailler. Le service commence à 7H chez nous le dimanche matin, pas comme à Nantes, je ne prends plus le bus à Nantes le dimanche et le soir de toute façon, pas du tout pratique, trop compliqué, il faut tout planifier à la mn près sinon ce sont des heures d'attente …… Nous n'avons pas d'horaires de vacance, la vie ne s'arrête pas pendant les vacances scolaires, on continue d'aller travailler chez nous. Rennes c'est beaucoup mieux pour une ville beaucoup plus petite. Et en plus, pour un bien meilleur service, pour une ville plus petite, l'abonnement est largement moins cher ! Franchement, avec toute la communication qui est faite à Nantes, je m'attendais vraiment à autre chose en arrivant ici. Je suis quand même assez surpris de la piètre qualité du réseau de transports en commun pour une ville aussi grande.

Eric, Rennes, le 17/06/2011 13:50

Eric, Pour avoir vécu en banlieu Rennaise (y suis né) et aussi à Nantes (études depuis 4ans) je suis étonné de la piètre opinion que vous avez des services de transports Nantais et de votre façon de les comparer aux merveilleux transports Rennais sans failles. Pour commencer, la fréquence des bus et les lignes "fortes": Rennes a en effet une douzaine de ligne urbaine "forte" avec des fréquence relativement élevées auxquelles s'ajoute le métro. Mais les lignes suburbaines ont aussi des temps d'attente de 20 à 30 min en journée. Il est vrai que la Tan n'a pas définit son réseau comme Rennes l'a fait récemment en différenciant les lignes urbaines des sub-urbaines, mais cela est en cours (avec les chronobus si je ne me trompe) et il faut avoué que la division urbain/suburbain est plus délicate à Nantes. Ensuite les horaires de fin de services : Les lignes sub-urbaines de Rennes ont en semaine des heures de fin de services similaires à celles de Nantes me semble-t'il (20h 21h). Effectivement les 9 premières ligne urbaines ont un service plus tardif en semaine (0h00) et une fréquence élevée pour la période mais il faut les comparer au service rendu par les 3 lignes de Tram la ligne de busway et les 8 lignes de nuit à la fin de service similaire encore. Pour le week end, il est vrai, les villes de périphérie Rennaises bénéficie de transport de soirée, mais pour expliquer à ceux qui ne connaissent pas : le service consiste en 11 lignes effectuant deux retour de Rennes vers la périphérie : un à 23h, un à 0h35. Aucun moyen de faire le trajet inverse. Si l'on compare toujours avec nos bus et tram Nantais qui finissent le samedi à 2h30 et qui réalisent les trajets dans les deux sens (et oui, à Nantes, on peut passer la soirée ailleurs qu'à Nantes) Concernant le bus de nuit (Star de nuit vs Luciole). trois nuit pour Rennes/une pour Nantes. 28 arrets pour Rennes/51 pour Nantes... des différences notables mais pas de quoi dire que l'un serait beaucoup mieux que l'autre Enfin le début de service. 7h le Dimanche à Rennes??? Même le métro ne part pas de son terminus avant 7h20 et les lignes urbaines 8h 8h30 et je ne parle pas du sub-urbain qui entame son service en début d'après midi... loin des 7h que vous annoncez. Pour finir, il me semble que chacun des réseaux à ses avantages, ses inconvénients, tout dépends toujours de où on est, où on veut aller, quand on veut y aller et en combien de temps. Et comme vous l'avez dit, Rennes est plus petite, donc différente de Nantes. Et donc comparer ces deux villes doit se faire en connaissant de la même façon les deux.

Guillaume, Châlons-en-Champagne, le 27/07/2011 13:17

Les chronobus c'est bien beau, mais pas encore comaprables aux 12 lignes fortes de Rennes : pour avoir la naissance de ce projet, il a fallu que de gens manifestent et JMA a lancé le projet pour calmer les epsrits, qu'est ce- qu'il y aurait sinon ? Peut-être rien ... Et les chronobus c'est bien beau, mais sur 10 lignes prévues, il faudra attendre 2 ans pour en avoir seulement peut être 3 ... Alors même si les chronobus, c'est indéniable, seront largement meilleurs que les 11 lignes fortes de Rennes, en attendant ils ne sont pas là ... Non, le dernier et unique service de 2H30 est sens unique du centre de Nantes vers la périphérie et ne prend plus de voyageur sur sa partie prolongée il ne permet que la descente. Non on ne peut pas passer la soirée ailleurs que Nantes, les correspondances sont compliquées et les trajets très longs à moins de ne pas être pressé et attendre une heure le bus suivant .... De Rezé pour aller vers le centre, il faut faire tout le tour de la commune pour avoir une correspondance avec le tram 12 à 15 mn d'attente, une autre correspondance à commerce avec un bus 30 à 45 mn d'attente ! à Rennes on peut passer facilement d'un quartier à l'autre sans changer, pas Nantes et les fréquences sont bien plus fortes, 1H d'attente à Nantes ! et 30 mn sur le tramway ! il ya 600 000 habitants quand même et à Nantes il faut attendre 2H30 du matin uniquement le samedi pour pouvoir rentrer chez soit, il n'y a rien d'autre, alors oui Rennes c'est mieux, on peut rentrer avant, tout le monde ne sort pas jusqu'à 2H30, il y a des gens qui travaillent aussi et qui finissent tard, comme le milieu hospitalier, l'hostellerie, la restauration ... ou juste des gens qui veulent se faire un ciné et rentrer chez eux. il n'y a pas que les étudiants qui partent faire la bringue jusqu'à 4H du matin ... En plus les circuits sont compliqués, si par mégarde on a pas pris le plan, on risque tout simplement de se tromper d'arrêt et de faire beaucoup beaucoup de marche à pied ! à Rennes se sont les lignes régulières normales avec éventuellement une partie du circuit modifié pour la périphérie, mais qui reprendre l'itinéraire de lignes déjà existantes, c'est beaucoup plus simple et intuitif. Pour la ligne de nuit le nombre d'arrêt ne suffit pas, il faut aussi regarder le circuit ! faire une boucle c'est bien beau, mais ça relie quoi à quoi ??? à Rennes le Star de nuit relie des lieux de sorite à des lieux de vie, il y a une logique, c'est la même chose que pour Lyon et ça sort du centre-ville contrairement à Luciole que se contente d'en faire le tour ... Le dimanche je n'ai pas encore eu le besoin de prendre le bus à 5 H du matin par contre le matin vers 10 H ou l'après-midi pour sortir quand il n'y a pas de bus alors que c'est le moment où les gens sortent .... Encore une fois, Rennes est plus logique. Sans parler des horaires d'été, pour prendre le bus à Nantes pendant l'été il aut organiser son voyage avant vu les fréquences, à Rennes les passages n'ont pas été systématiquement divisé par 2 que je sache .... Certaines lignes express circulent toujours, il n'y a pas de lignes de périphérie de fermée, la vie ne s'est pas arrêtée comme à Nantes ?

Eric, Nantes, le 01/08/2011 14:33

j'habite une commune périphérique et je trouve dommage de devoir prendre ma voiture pour aller jusqu'au bus, ne peut-il y avoir une consigne à vélo avec des prêts à petits prix (sur la nuit par exemple) qui permettrai de satisfaire tout le monde dans les communes à la périphérie de l'agglo et de développer un tourisme "vert" pour des promenades en journée(étudiants, personnes agées, saisonniers précaires, ouvriers agricoles). L'amélioration du trafic se fera avec le chronobus mais je remarque que tout est centralisé. Au Sorinières par exemple, notre secteur de rattachement est Vertou. Pour y aller, il faut passer par Rezé ou par Nantes: quelle identité cela donne de l'agglomération? Pour aller à Bouaye, je suis obligée au même circuit et à un parcours du combattant. De même pour aller à Atlantis ou à Bellevue, le plus "simple" c'est de passer par le centre ville. La ligne de bus qui passe par le pont de Cheviré est pratiquement inaccessible sauf si on veut se rallonger!! Les horaires ne correspondent pas aux horaires de travail, en arrivant à 9h à Mendès France soit vous avez un temps mort de trente quarante minutes avant d'embaucher, soit vous arriver en retard. Des horaires plus fréquents, un parking relais adapté et une enquete sur les besoins des personnes pourrai drainer une bonne partie du trafic dans les heures de pointe, de 20 à 50 voitures par créneaux horaire de trente minute est-ce que cela serait appréciable??? Avec une communication incitative et plus d'horaires disponibles, je pense que cela serait faisable sur toutes les communes périphériques, Rezé,Bouaye, les Sorinières, Pont Saint Martin, Saint Aignan, Bouguenais, Le Pellerin, Saint Jean de Boiseau.....(idem au pont de Mauve avec un relais bus vers le nord!!) De plus à certains arrèts où plusieurs bus (différents) vont dans la même direction, une coordination assistée permettrai de diminuer les temps d'attente au lieu d'avoir 6,8,10 minutes d'attente et trois bus en même temps!! Voilà, j'ai cité les exemples que je connais pour mieux illustrer mon propos mais je pense que c'est la même problèmatique sur tout les accès de l'agglo

luce, Les SORINIERES, le 12/08/2011 11:37