Commerce

Nantes a toujours été une cité marchande délibérément ouverte sur le monde et l’échange.

Définition

Techniquement, le commerce est une activité professionnelle consistant principalement à acheter pour revendre avec profit. Par extension, le terme désigne aussi le lieu où se pratique l’acte d’achat/vente. On parle de commerce de « gros » lorsqu’une majeure partie du chiffre d’affaires est réalisée auprès d’une clientèle professionnelle, de « détail » lorsque l’activité principale concerne les particuliers.

Éléments de débat

Le commerce de l'agglomération aborde des tournants majeurs, liés aux conditions locales et aux évolutions du secteur.
La « centralité commerciale » bouge. Le commerce de centre-ville est concurrencé par les ensembles commerciaux positionnés sur le périphérique, profitant des mouvements de population (étalement urbain, montée de l’habitat périurbain). Quels sont les fonctionnements liés à ces nouvelles centralités commerciales, quelles différences par rapport au centre-ville  ?
Les nouvelles formes de commerce. Comment le commerce traditionnel et de proximité peut-il s’adapter à la montée en puissance de nouveaux modes de consommation : achats sur internet (plus de 20 % du chiffre d’affaires dans des secteurs comme la culture ou l’équipement de la personne), émergence des circuits courts de distribution qui rapprochent le consommateur du producteur (Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne, vente directe à la ferme)… ?
Les services à caractère commercial. La part des services dans le budget des ménages est en forte augmentation : on n’achète plus un téléphone mais des minutes de conversation  ; on n’achète plus sa voiture, on la loue…

Chiffres clés

Sur la métropole nantaise

  • près d’un établissement sur cinq exerce une activité de commerce
  • 4 100 points de vente 
  • surface commerciale totale : 872 600 m2
  • 2e marché d'intérêt national français
  • La densité commerciale pour 1 000 habitants dépasse les 1 500 m2, soit l'équivalent d’un supermarché moyen.
  • Les trois lieux d’achat les plus fréquentés par les habitants de l’agglomération nantaise sont les supermarchés, fréquentés par 63 % des habitants, les centres commerciaux (43 %) et les marchés (39 %).