Economie présentielle

Vivre ici, c’est dépenser ici… et faire vivre son voisin, artisan, ouvrier, commerçant, employé de bureau… Un cercle fermé ou un cercle vertueux ?

Définition

Toute personne qui vit sur un territoire effectue des dépenses pour se nourrir, se loger, se distraire, se déplacer… L’économie résidentielle désigne l’ensemble des activités destinées à satisfaire les besoins des populations locales. Quand on prend en compte également les personnes qui dépensent sur un territoire sans y habiter (tourisme d’agrément, tourisme d’affaires), on parle d’économie présentielle. 

Éléments de débat

Quelle est la nature de l’économie de l’agglomération  ? Produit-on ici majoritairement pour la consommation locale ou pour une population plus large  ? Connaître la nature et l’origine des revenus des habitants, mais aussi les caractéristiques de l’économie de production et les flux monétaires qu'elle génère permet de répondre à ces questions d’avenir.
L’économie de la métropole nantaise est équilibrée entre les trois sphères productive, résidentielle et publique. Cet équilibre permet une certaine résistance aux fluctuations du contexte économique.
 

Chiffres clés

  • Sur Nantes Métropole, l’économie présentielle concerne 63 % des établissements économiques et 67 % des emplois salariés, dont un tiers d’emplois publics (respectivement 59 % et 66,5 % en France).
  • Nantes Métropole a gagné 36 000 emplois salariés présentiels entre 1999 et 2007, dont 15 500 sur Nantes et 20 500 sur les autres communes de l'agglomération.