Equipement collectif

À l’origine, c’était un terme de marine : on équipait un vaisseau, une Flotte.

Définition

Aujourd’hui, on a élargi la définition. Dans la vie de la cité, on désigne ainsi comme équipements collectifs les structures ou bâtiments publics ou privés utiles à la collectivité, qui répondent aux besoins des habitants : formation, santé, culture, loisirs, mobilité, déchets, eau, événements… Ils s’inscrivent donc au cœur des choix d’urbanisme. 

Éléments de débat

Exigeant le plus souvent de lourds investissements, les équipement collectifs doivent être conçus pour durer. Or, la population évolue et se déplace, de même que ses intérêts et ses besoins. Doit-on adapter les équipements à la demande, ou au contraire faut-il faire en sorte que les politiques d’habitat permettent de rentabiliser et de pérenniser les équipements existants  ? On sait ainsi qu’une école ne fermera pas si la population du quartier se renouvelle, ce qui dépend pour partie des stratégies publiques d’urbanisme et d’habitat…
Au fil de leur vie, la gestion des équipements publics recèle également de lourds enjeux. Quand un parc est vieillissant, sa rénovation devient incontournable. Les gestionnaires d’équipement publics travaillent également à trouver des utilisations complémentaires aux équipements spécialisés, afin d’améliorer leur taux d’occupation mais aussi leur insertion dans la vie locale : utiliser les crèches et les écoles le week-end…

Chiffres clés

Sur Nantes Métropole, on compte 16 piscines, 14 cinémas, près d'une trentaine de salles de spectacle, près de 120 gymnases, stades et salles de sport…