Espace public

Dans la cité grecque, l’espace public est le lieu d’échange et de décision collective, plus important que l’espace privé. Aujourd’hui, l’espace public est parfois source de tensions, et l’ agora de plus en plus sur internet…

Définition

Espace non bâti, bien commun, où s’exercent diverses fonctions nécessaires à la vie urbaine. De l’agora grecque à nos espaces publics contemporains, le lieu civique disparaît de plus en plus au profit de l'espace fonctionnel plus ou moins paysager et aménagé selon des usages définis : déambulation, promenade, déplacement, repos, convivialité, récréation, respiration, représentation, information, histoire, consommation (marché, étals, terrasses…)… 

Éléments de débat

L’espace public reste potentiellement le lieu pour l’échange et la rencontre entre tous les citoyens. À ce titre, il continue de jouer un rôle fondamental dans le développement de la cohésion sociale et des solidarités. Mais l’espace public est également soumis à des conflits d’usage, des tensions entre générations, modes de vie, activités publiques ou privées…
Dans les nouvelles opérations d’urbanisation, la volonté de mettre en œuvre de nombreux espaces publics implique pour la collectivité de déployer des moyens adaptés pour leur gestion et leur entretien.
 

Chiffres clés

L’espace public représente 20 % du territoire de l’agglomération. Selon la morphologie du quartier, les espaces publics ou assimilés représentent de 14 à 97 % de la surface du quartier.

Les contributions

Première étape : remettre des bancs dans les espaces publics (Place Royale, ou rue de Verdun par exemple ?). Autre idée : développer les animations de rue, culturelles dans ces espaces. Pourquoi ne pas mieux promouvoir le marché aux livres place de la Bourse par exemple ? Cette place mériterait d'être réhabilitée, avec un sol pavé ou goudronné, et... des bancs :)
Alice, Couëron, le 23/12/2010 22:12
À croiser avec "démocratie" : et si les conseils de quartier et conseils municipaux avaient lieu dans la rue, incitant ainsi les habitants à y participer ? Avec le développement des ordinateurs portables et smartphones, il n'y a plus d'obstacle technique... Sous chapiteau l'hiver, et en plein air l'été !
Alice, Couëron, le 03/01/2011 10:06
Il faudrait rendre l'espace public plus agréable et plus accessible : disparition de la circulation automobile qui rend impossible les contacts; meilleur aménagement des espaces publics (bancs, arbres...). Vous parlez de l'agora, alors faisons comme l'agora grecque : construisez des portiques le long des rues larges et des places susceptibles d'accueillir n'importe quel type d'activités (marchands, fêtes...) et qui soient des lieux naturels de rencontres ou de promenades. Les jours de pluies, les rues sont vides, les portiques constitueraient un abri ouvert sur les rues ou les places et donneraient un peu de vie à cet espace public vide lors de mauvais temps. Autre idée : ouvrez plus largement les bâtiments publics à l'espace public. Ils en sont la prolongation, la limite ne devrait presque pas être visible. Si les espaces publics sont des lieux d'échanges, alors il faut permettre ces échanges. Réduisez la circulation automobile à quelques axes importants et rendez les rues et places des quartiers et du centre-ville à la population pour qu'elle puisse y venir sans problèmes. Par exemple, Commerce devrait être LE centre de l'espace public de Nantes, mais personne n'y reste parce que c'est l'enfer avec les voitures. Supprimez les routes à Commerce, pavez les, plantez des arbres, faites des places, construisez des portiques, des fontaines et vous aurez un grand espace de rassemblement et d'échanges permanents à Nantes comme il n'y en a pas encore dans la ville !
Dorian, Nantes, le 13/02/2011 23:13
Il est pour moi essentiel de restaurer la place saint nicolas, qui pourrait être tres agréable, avec des terrasses et diverses boutiques, plutot que de servir de parking. La rue du calvaire est aussi un désastre.
antoine, vertou, le 11/05/2011 21:09