Accessibilité

En pleine forme, au volant de ma voiture... Je suis le roi du pétrole ! Enfin, tant qu’il n’y a pas trop de monde en même temps que moi sur les routes. Et tant que je suis en pleine forme...

Définition

L'accessibilité, au sens physique du déplacement dans l'espace, est la capacité à accéder à un lieu, en fonction de moyens techniques et financiers, d'un état ou d'une situation personnelle, de l'organisation des transports, de la disponibilité d'infrastructures, d'équipements adaptés... 

L'accessibilité des transports

 Accessibilité des transportsL'accessibilité des transports est aussi une exigence sociale et réglementaire. La loi Handicap de 2005 la définit comme a possibilité pour tous d'accéder aux systèmes de transport. Elle impose en particulier que soit aménagé l'intégralité de la chaîne du déplacement pour les personnes à mobilité réduite.

On parle aussi d'accessibilité pour un territoire : c'est dans ce cas un facteur majeur d'attractivité.

Éléments de débat

Dans une métropole, l’accessibilité se mesure sous de multiples dimensions. Elle dépend de la facilité des déplacements, et donc de l’offre de transports collectifs mais aussi de la fluidité des modes individuels : voiture, deux-roues. La dégradation de la circulation sur le périphérique peut ainsi remettre en cause l’accessibilité de l’agglomération nantaise à certaines heures... alors même que l’aménagement routier peut s’opposer aux objectifs de la « mobilité durable ».

Au sein de la métropole, l’accessibilité des personnes à mobilité réduite (personnes en situation de handicap, femmes enceintes, poussettes...) aux transports collectifs est impérative.

Quel est le niveau global d’accessibilité aux services, publics ou privés, dont a besoin la population dans son ensemble ?

L’aménagement de l’espace public permet-il de concilier toutes les formes de mobilité ?

Chiffres clés

  • Plus de 130 000 véhicules/jour : c’est le trafic sur le périphérique nantais les jours de forte affluence sur les parties les plus empruntées
  • 84 000 actifs viennent chaque jour de l’extérieur travailler dans l’agglomération
  • L’agglomération nantaise compte 6 331 personnes bénéficiant de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)
  • En 2015, l’ensemble du matériel roulant et des points d’arrêts du réseau TAN seront accessibles aux personnes en situation de handicap et aux personnes à mobilité réduite (schéma directeur d’accessibilité des transports collectifs de Nantes Métropole).
  • On considère que 10 à 30 % (selon la définition) de la population de l’agglomération nantaise sont des personnes à mobilité réduite, soit au minimum 60 000 personnes.

Les contributions

L'accessibilité doit-elle se limiter aux personnes à mobilité réduite? Quels repères dans la ville quand on ne voit pas (pas de feux sonores, pas d'annonce des arrêts dans les bus,...)ou quand on ne lit pas? Comment obtenir une information (retard, grève, destination de la ligne,...) quand on n'entend pas? Pourquoi l'accessibilité ne serait-elle que physique?
Nolwenn, Nantes, le 11/02/2011 20:41
L'accessibilité au centre ville pour les personnes habitant l'agglomération n'est pas toujours facile (et encore moins d'une périphérie à l'autre). Pourquoi ne pas proposer les "bicloo" et la voiture "marguerite" en dehors du centre ville où les transports en commun sont déjà accessibles et performants?
Béatrice, Nantes, le 03/03/2011 13:34

Quand on parle d'accessibilité des personnes à mobilité réduite, il ne s'agit pas uniquement des personnes avec un handicap physique (fauteuil roulant, déficience motrice). D'après la loi de 2005, le principe est bien de prendre en compte les besoins des personnes ayant des déficiences visuelles, auditives, mentales, psychiques ou cognitives. Il s'agit aussi de penser aux personnes âgées, à celles qui ont un polyhandicap, aux personnes de petite taille et aux personnes qui peuvent se retrouver temporairement dans une situation de handicap (femmes enceintes, personnes avec des béquilles,...). Les élus, services techniques et propriétaires d'établissements recevant du public ont tout intérêt à répondre aux besoins de l'ensemble de ces personnes ; les moyens mis en place serviront finalement à tout le monde.

Cécile, Nantes, le 20/07/2011 10:26