Port

A Nantes, le port est ici et ailleurs…

Définition

Nantes - Saint-Nazaire est un des sept Grands Ports Maritimes de la France métropolitaine, et le premier port européen de la façade atlantique. Son trafic, aux alentours des 30 millions de tonnes annuelles, est pour 70 % énergétique (pétrole, gaz, charbon) et rayonne sur le Grand Ouest. 16 000 emplois dépendent directement ou indirectement de son activité. Les terminaux de l'agglomération nantaise participent pour 9 % au trafic total.

Éléments de débat

Quel est l’avenir du port de Nantes en tant que port maritime, contraint par la taille grandissante des navires ?
En parallèle, le transport fluvial, alternative à la congestion routière et aux impacts environnementaux limités, peut-il y prendre son essor ?
Quel rôle pour la plaisance, avec quels moyens et quels impacts pour l’agglomération ?
À plus long terme, comment évolueront le paysage, la morphologie du fleuve et des cours d’eau, et l’activité nautique tout entière selon les évolutions climatiques annoncées ? 

Chiffres clés

Le site nantais du GPM est constitué de trois terminaux.

  • À Cheviré sont réceptionnés produits forestiers, vracs secs, conteneurs, sable et marchandises diverses, avec un terminal roulier et une liaison avec l’aval, en particulier pour Airbus.
  • À Roche-Maurice est implanté un des principaux terminaux céréaliers du Grand Ouest.
  • Le quai Wilson sur l’île de Nantes est désormais consacré à l’accueil de navires de croisière (3 000 passagers chaque année).

Nantes est également le siège d’un quartier des Affaires maritimes, où de nombreux navires sont immatriculés en pêche ou plaisance.
La plaisance trouve également place dans l’agglomération nantaise : 17 sites, de Saint-Félix à Gachet sur l’Erdre, et de Couëron au pont Anne de Bretagne sur la Loire en passant par Trentemoult à Rezé, accueillent plus de 550 bateaux.