Quel sera le visage de Nantes en 2030 ?

11 mars 2011

Le dossier s’ouvre sur l’entretien avec Jean-Marc Ayrault. Le maire de Nantes et président de Nantes Métropole rappelle combien il tient à cette démarche, car la métropole a besoin de retrouver l’esprit d’aventure. Ma Ville Demain va soulever les tabous : « on va retrouver les contradictions, les fractures, les souffrances de notre société. Mais j’en prends le risque : c’est le prix à payer pour conforter la confiance ».

La parole est ensuite aux lycéens, qui nous livrent leurs visions de la ville de demain. Important, car bien sûr, les lycéens d’aujourd’hui seront les forces vives de 2030. Extraits choisis : « Nantes aura pris quelques degrés et le climat se rapprochera du climat méditerranéen ». « Nantes met en place le projet de la Loire pour recréer une identité fluviale et portuaire de la ville ». « La place du commerce sera rebaptisée place de la musique. Des études de l’Insee le montrent : en 2028, le premier centre d’intérêt de la population nantaise est la musique ». « Nantes sera comme le reste du monde : surpeuplée et extrêmement polluée (…) la majorité de cette ville vivra en appartement et sera pauvre ». « La fermeture du centre aux voitures et le développement des périphéries a créé des quartiers centraux de misère ». « Après vingt ans de progrès impressionnants, Nantes est devenue la deuxième puissance française ». Sans parler de « l’Affaire Globale Nantaise », portée par « Alliance écologique », au pouvoir depuis 2015 pour refaire de Nantes la Venise de l’Ouest… à bon entendeur…

Les experts laissent ensuite eux aussi aller leur imagination. De Jean Viard qui rêve d’un tramway jusqu’à la mer tout en rappelant aux Nantais de se méfier du réveil de Bordeaux à Jean de Legge qualifiant Nantes de fourmillante cité pleine de rêves, tous se sont pliés avec bonheur à l’exercice. Des textes riches d’enseignements qui viendront alimenter les réflexions des experts de l’Auran.
Et encore d’autres articles à lire, comme les expériences prospectives de Bordeaux ou Strasbourg.


 

Retour aux actualités