Ma Ville Demain présentée à l’Agenda 21

21 avril 2011

Après une matinée consacrée au bilan, Philippe Marest, directeur général délégué à l’environnement et aux services urbains de Nantes Métropole, a présenté le processus qui a amené Nantes à être la première ville en France à remporter le titre de capitale verte européenne 2013, après Stockholm, Hambourg et Victoria Gasteiz.

Thierry Violland, directeur de l’Agence d’urbanisme de la région nantaise (Auran) a ensuite exposé la démarche Ma Ville Demain aux participants, en revenant notamment sur la diversité et la richesse des contributions des habitants, associations, acteurs économiques, institutions…

Jean-Marc Ayrault, président de Nantes Métropole, a rappelé le rôle qu’a joué l’Agenda 21 dans la création d’une culture partagée au sein des 24 communes. La métropole nantaise a selon lui l’obligation de structurer une économie durable, et il est de ce fait important de prendre en compte les nouveaux enjeux sociétaux que sont le développement de l’économie sociale et solidaire ou la responsabilité environnementale.

Les réactions de la salle ont notamment porté sur l’importance d’une prise en compte des interactions culturelles, les écoquartiers et leur avenir (Maryline Guillard, directrice du service énergie et environnement à Nantes Métropole, annonce à cette occasion la sortie d’un guide référentiel cet été), la participation citoyenne, l’innovation, le commerce équitable, les rapports avec les pays en voie de développement, les valeurs à partager…

Ronan Dantec, vice-président en charge de l’Agenda 21, a rappelé l’investissement de Nantes Métropole dans les réseaux internationaux pour faire entendre la voix des villes, notamment du Sud, la nécessité de prendre des risques et de faire preuve de créativité pour faire évoluer la forme urbaine, l’importance des coopérations au sein de l’Espace métropolitain Loire-Bretagne.

Philippe Audic, président du Conseil de développement de Nantes Métropole, est ensuite intervenu avant la conclusion de la journée par Ronan Dantec, afin de rappeler la mobilisation du Conseil qu’il préside dans le projet de territoire. Les éléments qui sont ressortis des différentes contributions mettent en exergue plusieurs enjeux dont la gestion des temps, l’énergie, la biodiversité, la santé, la place de la Loire, l’urbanisme.

Comme l’a rappelé Philippe Audic, il faut donner aux habitants l’envie de se projeter. C’est tout l’enjeu de Ma Ville Demain !

Retour aux actualités